À voir bientôt
À voir bientôt
 
 

2009-11-27
261109: ÉNERGIE CACOUNA ABANDONNE SON OPTION DE BAIL

ÉNERGIE CACOUNA NE PROLONGE PAS SON OPTION DE LOCATION À CACOUNA

C'est sur le site même d'Énergie Cacouna (www.energiecacouna.ca), en page d'accueil, que vient de tomber la nouvelle. On l'avait mis sur la glace, et la glace vient de fondre, et ce n'est pas dû, cette fois, au réchauffement climatique.

Cela met fin à une saga de plus de 5 ans (1er septembre 2004 - 26 novembre 2009). Autre projet qui

- aura semé espoirs, rêves et illusions,

- aura provoqué des alliances mais aussi des divisions et des départs,

- aura fait dépenser temps, argent et beaucoup d'énergie.

Et, encore une fois (rappelons-nous le contexte du Projet Pilote de l'Arctique en 1980 piloté par les deux mêmes compagnies, TransCanada Pipelines et Petro Canada), on impute la cause de son abandon à «la conjoncture économique mondiale».

On ne parle plus, cependant, des difficultés techniques insurmontées de relocalisation du quai de transbordement qui étaient survenues en même temps que l'abandon de la source d'approvisionnement par Gazprom.

Le temps serait-il venu de réserver nos premiers rêves et nos plus grandes énergies pour des projets sur lesquels NOUS avons davantage le contrôle?

-------------------------------

actualités
Jeudi 26 novembre 2009


• Les promoteurs du projet Énergie Cacouna, TransCanada et Suncor Énergie (société issue de la fusion avec Petro-Canada), ont décidé de ne pas prolonger l’option de location du site du projet Cacouna. Comme nous l’avons expliqué plus tôt cette année, le projet a été mis en attente en raison des conditions économiques mondiales et du marché de l’offre et de la demande du gaz naturel. Nous croyons que les conditions ne sont pas susceptibles de changer de façon marquée à court terme.

Cacouna demeure une option pour un futur terminal de gaz naturel liquifié (GNL), mais la conjoncture actuelle ne favorise aucune activité à court terme. Nous apprécions énormément l’appui que nous a accordé la collectivité locale et regrettons que les conditions ne nous permettent pas de construire le terminal pour le moment.

www.journalepik.com

Retour aux actualites



Parutions

Commentaires

ARTICLES

Histoire et patrimoine

Actions/Enjeux

Publications