À voir bientôt
À voir bientôt
 
 

2014-06-22
Démission du conseiller René Voyer

NDLR - Cette lettre du conseiller René Voyer devait paraître dans l'édition de Juin du Journal EPIK.

Une erreur de localisation de la lettre, dans le dossier de montage du journal, me l'a fait oublier. Je viens de la repérer.

Je m'en excuse. Je tiens toutefois à la mettre en ligne ici, en attendant la prochaine parution (septembre).

Yvan Roy, rédacteur

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Cacouna, le 22 avril 2014

 

 

 

 

Madame Ghislaine Daris, mairesse,

Mesdames et Messieurs les conseillers,

Madame Madeleine Lévesque, directrice générale,

Citoyennes et citoyens de Cacouna,

 

 

Objet : DÉMISSION COMME CONSEILLER et PRÉCISIONS EN REGARD DE LA BIBLIOTHÈQUE

 

 

La présente est pour vous informer de ma démission à titre de conseiller au siège #4 pour la municipalité de Cacouna, une démission qui ne constitue en rien un désavoeu de ma part envers l’équipe dont je faisais jusqu’à maintenant partie.

 

Je possède en effet une grande admiration pour ces personnes qui décident de se consacrer au service public tout en y trouvant leur compte. Je n’y vois pour ma part que soucis inutiles, surcharge d’horaire et ennui assuré séance après séance... Aussi, je n’éprouve plus aucun plaisir à constamment devoir prendre des décisions, défendre des idées, chercher des compromis pour le bien de la majorité. Sans doute que je l’ai déjà assez fait par le passé, dans tous les comités où il m’a fallu siéger depuis 20 ans. Je constate simplement que je suis passé à autre chose dans ma vie et qu’il ne serait pas bon pour moi de m’entêter à continuer, peu importe ce que j’aurais peut-être encore à apporter…  La vie est beaucoup trop courte pour faire semblant.

 

Bref, je croyais pouvoir rendre cet ultime service à ma communauté en acceptant de me présenter comme candidat en novembre dernier. Je constate bien humblement aujourd’hui que c’était une erreur de ma part. Le cœur n’y est pas et n’y sera tout simplement jamais. S’il y a des gens qui sont faits pour cela, ce n’est malheureusement plus mon cas!

 

De plus, je vous informe que je continuerai d’occuper mes fonctions de responsable de la bibliothèque municipale pour au moins encore un an, c’est-à-dire le temps de procéder au déménagement tel qu’il a été prévu. J’épaulerai du même coup le nouvel agent de développement pour la partie de son mandat qui me concerne, soit le volet animation culturelle de la bibliothèque.

 

Je caresse enfin beaucoup d’autres projets personnels, qui  auront besoin de tout mon temps dans un avenir plutôt rapproché.

 

Sans autres formes de justifications,

 

Bien à vous,

 

René Voyer


www.journalepik.com

Retour aux actualites



Parutions

Commentaires

ARTICLES

Histoire et patrimoine

Actions/Enjeux

Publications