À voir bientôt
À voir bientôt
 
 

2014-06-08
COMMENTAIRES et RÉPONSES: Position rédactionnelle

8 juin 2014

COMMENTAIRE au sujet de votre position personnelle à propos du terminal de TransCanada.

Bonjour, je dois dire que je trouve assez surprenant votre argument comme quoi vous aimez mieux attendre d'avoir toute l'information en main avant de publier les avantages et inconvénients . Cependant vous ne vous gêner pas pour publier les inconvénients (selon vous) de ce projet , mais pourtant vous n'avez pas toute l'information en main.

Cette façon de faire n'est pas digne d'un journaliste et est plutôt associé à de la propagande , ceci discrédite votre journal , car à l'évidence vous êtes contre, peu importe ce que le BAP, l'entreprise ou le gouvernement dira.

Bien à vous, David Malenfant

------------------------------

RÉPONSE: Bonjour, 

En réponse à votre récent commentaire, l'intention n'est pas «d'attendre» pour présenter l'information disponible: tout nouvel élément diffusé susceptible d'éclairer une facette ou l'autre du projet est mis en ligne sur notre site et notre page Facebook, en attendant la version papier (aux 2 mois), et cela, que l'information vienne de la compagnie même ou via les principaux médias écrits ou électroniques.
Mais pour présenter les avantages et les inconvénients d'un projet pour informer la population sur toutes ses facettes, il faut que le projet ait été déposé avec ses données complètes. Il n'y a eu à date qu'un dépôt préliminaire sans beaucoup de précisions, et c'est normal. Mais déjà, sans plus de détails sur le projet, des opérations ont été effectuées par la compagnie et d'autres devaient l'être qui peuvent déjà entraîner des impacts sérieux dans le milieu, et ça, ce n'est pas MON opinion, c'est le constat des scientifiques mêmes qui analysent ce milieu à la loupe depuis des décennies.
 
Quant aux lois et contrôles qui restent et qui pourraient prévenir ces impacts, le fait qu'elles aient été amputées et que leur «contrôle» soit grandement politique depuis l'avènement du gouvernement Harper, ce n'est pas MON opinion, c'est un fait. 

Le fait que les scientifiques du ministère des Pêches et des Océans ne puissent être rejoints ni manifester librement leurs avis, ce n'est pas MON opinion, c'est un constat.
Quant aux retombées positives possibles, et on parle principalement d'emplois et de revenus de taxes, il n'y a eu à date que des généralités d'émises et dès qu'une information plus locale est demandée, comme pour le nombre d'emplois, les réponses divergent d'un répondant à l'autre (aux portes ouvertes mêmes) et on préfère parler d'emplois possibles sur l'ensemble du réseau, ce qui donne une impression d'une multitude d'emplois... Ce n'est pas MON opinion, c'est un fait. 
Plusieurs réactions et positions avec des données documentées, circulent dans les médias. Le travail d'un journaliste est de présenter des informations vérifiables, documentées et de permettre la circulation d'opinions de citoyens, groupes ou spécialistes à divers niveaux en vue d'établir un portrait d'ensemble, le tout dans le respect des personnes. 
Et je maintiens ce que j'ai déjà écrit: «Pour ce qui est de l’appel à la neutralité «rédactionnelle», je crois sincèrement qu’une prise de position par un média «communautaire» doit avoir le même fondement qu’une prise de position «municipale», soit : le bien-être de la communauté desservie et le développement harmonieux (durable) du territoire.»
 
 
Si vous y voyez là de la propagande, je regrette mais on n'en a pas la même définition.

Bien à vous,
Yvan Roy
 
--------------------------------------------------------------------

www.journalepik.com

Retour aux actualites



Parutions

Commentaires

ARTICLES

Histoire et patrimoine

Actions/Enjeux

Publications